mardi 11 août 2009

Rogéville


Hrodgari. Une personne d'origine germanique. Et Villa. Au sens gallo-romain. Rogéville. D'après Michel et Benoît, encore. Avant (eh ouais mais quand ça, avant?), d'après Jean Loctin, qui cite Lavisse mais ne donne pas ses sources, on appelait le village Rougéville à cause de l'exploitation du minerai de fer rougissant la terre, au profit des forges du Gréné. Mouais. Bon. Avec la source ç'aurait été bien. Après, dois-je croire à une coïncidence qui dirait que la forme germanique s'est trouvé heureusement proche de la couleur d'une exploitation postérieure de minerai, permettant une déformation du nom, le hasard minier faisant bien les choses? Ça me fait un peu mal aux cheveux, mais pourquoi pas. Même si j'ai quand même tendance à privilégier Michel et Benoît, vu que c'est un peu plus leur métier... Si quelqu'un de par là me lit et sait des choses, hein... A la décharge de Jean Loctin, élu local, dont le canton, celui de Domèvre-en-Haye, contient Rogéville, je tire son info de son petit ouvrage très synthétique et plutôt pratique sur la Meurthe-et-Moselle, publié en 1986, et qui n'avait aucune prétention "savante".

Ça nous donne Rogéville, quoi. Pas mal, hein? Rogéville. C'est quoi d'ça, Rogéville?

Rogéville, c'est un village, sur la route de Toul à Pont-à-Mousson, et inversement selon d'où tu regardes. C'est un village calme, même, je vais te dire, et pas bien gros. En plein Parc naturel d'ici. Il est planté là, au bout de champs ondulés desquels on voit dans le lointain selon un angle inhabituel et très heroic-fantasy (j'me comprends) Toul et ses collines pour lesquelles j'ai un respect qui si je vieillis mal tournera au mysticisme. Des histoires sur Rogéville? Bah tu sais, y'a 120 habitants et pousstofs, alors Rogéville, c'est calme, hein. Je peux te dire qu'en 2004 y'avait 1,8% de divorcés sur la commune. Calmé hein? Non? Bon. A la limite, la seule histoire que je peux raconter sur Rogéville, c'est comment qu'c'est chouette un petit village comme ça, dans la "Petite Suisse Lorraine", comment qu'c'est joli au-dessus des bois qui plongent en glissant le long des pentes bombées vers le ruisseau d'Esch (écrit aussi parfois Esche) qui dévale de là-bas, de la sombre forêt de la Reine, sur 46 bornes (d'après Wikipedia, mais 35 selon Jean Loctin...) avant d'aller crever au niveau de l'île d'Esch à Blénod-lès-Pont-à-Mousson. Crever, parce que canalisé sans ménagement, et bien amoché, alors qu'à Rogéville, il est encore tellement bucolique que je suppose que légalement, c'est même pas autorisé de l'être à ce point.

Non, Rogéville, c'est un village que tu croiseras sûrement en allant te promener à pinces dans le coin, et y'a des chances que tu fasses un pause sur la place de l'église sévère du XVIIIe, envahie de chats, pour boire un peu d'eau à cause que marcher ça donne chaud à la déshydratation. Tu t'assoiras sous l'abri-bus s'il pleut, ou alors tu resteras avantageusement sous la pluie, à humer l'odeur des villages sous la chaouée d'été. Tu verras non loin cette maison marquée "Frazy Horse Saloon", tu te demanderas, et tu oublieras, parce que faudra prendre la clef des champs au bout du village par une rue pleine de gamins, troublant soudain le désert villageois, et finalement marcher au milieu des cultures sur un chemin (ou en piétinant le colza de ma part, me demande pas pourquoi, je hais le colza, c'est génétique) duquel tu regarderas vers Toul et les orages dantesques galopant dans la boucle de la Moselle. Et si t'es croyant tu prieras pour qu'ils ne viennent pas sur toi, et si t'es pas croyant, bah tu prieras pas, et ça reviendra un peu au même. Dans tous les cas, tu admireras le spectacle avec un ébahissement mêlé de crainte. Et tu vas voir, ce sera chouette.

En rentrant chez toi, emporté par ton élan, tu liras Sand et Genevoix, et tu trouveras ça toujours aussi chiant, surtout Genevoix (que je respecte au demeurant avec pas mal de densité, pour plein de raisons, et surtout celles de 14...), et toujours aussi niais (surtout Sand, dont j'aime au demeurant énormément "La Mare au Diable"). J'ai essayé. Ça marche à tous les coups.

Faut pas hésiter à dire du mal de ce qu'on aime. C'est un exercice important.

5 commentaires:

Mel a dit…

Personne a l adresse exact de cette endroit?

Dadu Jones a dit…

Bah... c'est Rogéville.

Mel a dit…

Oui mais impossible de trouvé la maison hier pfff meme pas une adresse ni plus de photos pour qu on trouve 😕

Dadu Jones a dit…

Mais de quelle maison on parle? De la grange sur les photos? J'avoue ne pas bien comprendre la question. Ni le ton d'ailleurs...

Mel a dit…

La maison hantée de Rogéville? Dsl je pensait que vous saviez où elle se trouvait... 😊😉

Related Posts Plugin for WordPress, Blogger...