samedi 15 janvier 2011

Les rescapés





Y'a des fois, ce bas de Maxéville, tassé entre la voie ferrée et le canal, il me donne l'impression d'une colonie temporaire qui aurait duré en territoire hostile, d'un lambeau de ville rescapé de je ne sais quel cataclysme. La venue de l'hiver a renforcé cette impression, et ce n'est pas pour me déplaire.

(photos du 19 Décembre 2010)

2 commentaires:

ALAIN a dit…

Les enfants croient au père Noël, les adultes votent, dit le mur.

Dadu Jones a dit…

Y'a quelques mois/années qu'il est là.

Et il prenait de la "chouetteté" sous la neige, si près de Noël.

Related Posts Plugin for WordPress, Blogger...