jeudi 30 juillet 2009

Panaché de Faubourg


Dois-je encore parler de mon quartier qui est à Nancy, et qui n'y est pas vraiment non plus? Ce quartier qui est dans les limites communales de Nancy, mais où, quand on en sort, on dit volontiers: "je vais à Nancy"... le Faubourg des III Maisons...

J'idéalise, hein, comme de bien entendu, parce qu'il a aussi ses crasses. Mais aussi la vue sur le canal au matin, avec la rue des Meutes/rue Virginie Mauvais en contrebas, ses lampadaires en désordre, et dans le fond les rougeurs des blocs du toujours chouette quartier Jéricho à Malzéville et Saint-Max.

La brasserie de la Croix. Rue Charles Keller. Institution locale. Y'a d'autres débits de boisson, comme on dit, dans le quartier. C'est pas le choix qui manque, encore aujourd'hui. Mais j'ai toujours eu une préférence pour la Croix. C'est là finalement qu'on a la meilleure vue sur la rue, le carrefour, le cœur du quartier, ses jolis gens, ses moches gens, sa circulation approximative que même la réfection dirigiste du carrefour-casse-tête n'est heureusement pas totalement parvenue à canaliser. Que même, sur la voie qui n'avait pas de feu, auparavant, et qui en a un maintenant, il n'est pas rare que les voitures locales -ou habituées à transiter par là- bloquent le carrefour pour laisser passer des piétons surpris et hésitants par ces automobilistes qui laissent passer le péquin quand le feu est vert pour les voitures et rouge pour les gens à chaussures. La Croix, finalement, observatoire sans pareil, ça sent le formica, et quoique je sois le premier à en rire, la sociabilité du formica, ça me parle. Merci Pompidou, merci Giscard. Mais vraiment que pour ça, car je vous y assimile volontiers. Pas merci pour le reste, par contre, et justement la mise en péril de toute la "proximité" et du collectif populaire.

Puis, à l'autre bout de la Lorraine, au détour d'une brocante, le quartier me poursuit. J'en apprends même sur la dénomination de l'entreprise qui un jour turbina à deux pas de chez moi. Mais quid de son activité? Marie-Thérèse, vous qui en étiez, du quartier, dans votre jeunesse, si vous me lisez, saurez vous me dire?

Et ses glauqueries, aussi. Derrière la station essence-garage non loin de ma turne, côté canal, en pleine nuit. Sinistre. J'aime toujours, hein. J'veux pas faire mon Jedi à deux balles, mais y'a aussi de la Force du côté obscur du quartier!

4 commentaires:

Black Beard* a dit…

J'aime. :)

MamLéa a dit…

Descharmes est le plus grand fournisseur de produits de laboratoires (chimie). Basés anciennement au "F3Mé" avant de déménager sur une ZI ou ZAC du côté de Ludres ou d'Heillecourt.

Dadu Jones a dit…

Merci!

Ceci corrobore les indications données par d'autres personnes et par la lectrice anciennement résidente du passage Digot ;) Merci encore!

Marie Thérèse a dit…

Je vois que la réponse est déjà arrivée, point n'est besoin de s'éterniser !!

Related Posts Plugin for WordPress, Blogger...