dimanche 19 octobre 2008

Les rues de traviole



Nancy, c'est beaucoup de rues au tracé improbable, rien de bien rectiligne, beaucoup d'approximations. Il paraît que du point de vue circulation, c'est un gros problème. Je veux bien le croire. Mais toujours est-il que je m'ennuie moins dans une ville aux tracés incertains et changeants, aux parcelles cadastrales aberrantes et impossibles à normaliser, que dans une belle grande cité responsable et ordonnée. Certes, Nancy n'est pas Marseille, que j'ai aimé avec force, et que j'aimerais fréquenter à nouveau, mais il y reste encore assez d'incohérences urbanistiques pour que je continue de m'y sentir à la maison.

(brûlons les quartiers rectilignes, sans histoire(s) et propres sur eux qui pullulent comme le chiendent du côté du "Kinémerdis" et du Jardin d'eau -ce dernier étant chouette au demeurant, surtout lors de la Fête de la Soupe!).

2 commentaires:

le charlot a dit…

Il faut bien que le Kiné' draine tous les idiots pour que vous ayez encore des places au(x) Caméo.

Dadu Jones a dit…

Pas faux, mais y'a aussi une certaine quantité d'idiots au Caméo², hein... son directeur en premier, esclavagiste forcené quoiqu'ayant une politique culturelle (ça c'est joli) plutôt appréciable... qu'il peut mener grâce à sa politique très euh... très exigeante, on va dire, auprès de son personnel..

Related Posts Plugin for WordPress, Blogger...