vendredi 4 juillet 2008

Le Faubourg musical?


Le Faubourg des III Maisons à Nancy, un soir de fête de la musique. Ça ressemble plus à une fête de quartier qu'autre chose. La rue est bouchée, non par des gens qui passent et consomment industriellement de la musique tassée, mais par des terrasses de bar, des tables de brasseries, et des gens qui vont passer la soirée ici, avec leurs mômes fin joyeux qui cavalent partout, et les deux petits vieux du fond à leur fenêtre, et la bonne bouffe du David.

La musique? Bof, je sais pas, la musique, à vrai dire je m'en fous un peu, c'est l'ambiance que j'aime ici. Pis la fête de la musique, on voit ce que c'est devenu, et plus ou moins ce que c'était déjà. Une sorte de grande course à la con pour avoir une place là où c'que ça va bien, avec des villes où ça se termine en castings, avec des fics qui se vénèrent si t'as pas ton autorisation, et des voisins aigris qui gueulent, et des chapiteaux à grands moyens pour les sponsors plus que pour les artistes, souvent mauvais, et des coins de rues nazes pour des gens qui éventuellement font des choses cool. Beaucoup de bruit pour pas grand-chose. Et des brassées de gens nerveux qui s'entassent et se piétinent à moitié dans les rues, passant de groupe en groupe sans apprécier grand-chose, comme s'ils zappaient en se faisant chier devant leur bouquet satellite qu'ils fréquentent les autres soir de l'année. Et des musiciens qui jouent sur ordre, le jour donné. La musique sera en fête le jour où n'importe qui pourra grattouiller sur le trottoir pour le plaisir, n'importe quand, à n'importe quelle heure, sans se prendre une volée de flics dans la gueule hésitant encore entre mendicité agressive et trouble à l'ordre public, sans parler du fameux tapage nocturne.

Non, la musique, zob, rien à battre, c'est l'ambiance du Faubourg ce soir-là qui m'intéresse, parce que c'est pas comme ailleurs en ville. Et pis c'est tout.

Fuck la fête de la musique.

3 commentaires:

CrAz a dit…

Ah bha tiens, j'étais au même endroit ce soir là, mais je suis arrivé tard, j'étais censé jouer avec "le gâteau sur la cerise", mais bon. Du coup j'ai regardé mes amis du Babayaga Quintet.

Dadu Jones a dit…

Le Babayaga Quintet, c'était le truc de jazz bruitiste?

Parce que c'était plutôt cool.

CrAz a dit…

Ouais c'est le dernier groupe qui est passé, batterie, contrebasse, sax tenor et violon.

Ils ont un myspace si tu veux réécouté, et il ont un album indé aussi. C'est moins bordélique en CD mais ca reste bien cool.

http://www.myspace.com/iltonepatate

Related Posts Plugin for WordPress, Blogger...