vendredi 2 avril 2010

Chez anciennement Baldini...

A l'entrée de la zone du Champy, à Saint-Nicolas-de-Port, j'ai vu tout l'hiver ce bâtiment abandonné qui me faisait de l'œil. L'autre jour, je me suis approché, ayant une petite heure avant mon car. Et, ô surprise, tout est grand ouvert, pas la moitié d'une pancarte te menaçant de châtiments divins si tu franchis cette ligne tracée depuis l'Antiquité au moins! Bon, surprise, pas tant que ça, mais tout de même. Le délire sécuritaire fermant tout avec véhémence, eut égard à la tristoune judiciarisation de notre société qui terrifie -à juste titre- nos édiles, et la peur des squatteurs étant au moins aussi forte et justifiée que celle annoncée par Christine Boutin* à propos de la grippe ah ah ah, ça se fait quand même rare. Bref, j'entre, et là, purée, c'est tout joli d'un seul coup. Enchantement. Alors pouf, des photos.




Ça s'passe pas mal pour le moment, hein? J'ai passé une tête à l'étage, mais je n'y ai pas vraiment foutu les pieds: aucune idée précise de l'état des planchers (mais des soupçons de vétusté...), et si le rez-de-chaussée est sain et sans danger, il eut été assez stupide de tenter l'aventure aux étages en attendant un car et en baskets... je ne suis pas suicidaire non plus. En tous cas, un lieu vraiment accueillant, avec le soleil qui venait se promener à travers les ouvertures diverses, et au fond les diverses pitreries du canal, ses vannes, ses machins à engrenages et son joli bruit d'eau qui se reflète partout (l'eau, pas le bruit).

Oui, bon, admettons, je ne la connais pas personnellement. Mais tout de même, je crains que ce ne soit subjectif, camarade gribouilleur. Avec tout le respect que je te dois, cela dit.



Et puis voilà voilà. Je me dis que décidément, Saint-Nicolas-de-Port a tout ce qu'il faut pour me plaire... je cite à nouveau de tête l'idée d'un commentaire sur le Blographic à propos de l'usine Lerebourg de Liverdun, pour être beaux, les bâtiments abandonnés ont besoin de vivre leur abandon, qu'on leur foute un peu la paix. Ça va un peu à rebrousse-poil de ce que l'on fait aujourd'hui, qu'il s'agisse de destruction ou de réhabilitation, mais c'est causant. Quand je suis content d'une réutilisation ou d'une réhabilitation que je trouve chouette, et que je le dis, je mets aussi mon mouchoir sur quelque chose de bien plus instinctif: j'aime la ruine. Et fondamentalement, faisant fi des contraintes de la communauté, j'imagine tout bâti comme une plante: ça pousse, ça vit, ça crève, ça tombe, ça se décompose, et voilà. Peut-être que les réhabilitations, même talentueuses (et y'en a) tuent l'imagination a posteriori, et que c'est ça qui me fait plisser discrètement les rides de mon front quand j'admire une réutilisation qui me plaît. Sans faire mon Hubert Robert, les ruines dans le paysage, c'est joli. Ça cause plein de problèmes. Ouais. Mais c'est bien nous qui décidons de ce qui est un problème ou de ce qui n'en est pas un. Ils ne tombent pas du ciel, les problèmes... enfin, pas souvent.

(photos du 22 mars 2010)

*Bouh la coquille: je parlais bien sûr de Roselyne Bachelot. C'est cette histoire de la Boutin qui veut interdire le Hellfest qui me taraude. Moi la bêtise crasse et l'ignorance arrogante, ça me terrasse. Pour dire à quel point parfois je me terrasse moi-même...

8 commentaires:

nagut a dit…

Waouh! Claaaasse. Il faudrait qu'on se fasse les casernes de metz de jour un jour... avant que je me casse en fait... un dimanche quoi...

Dadu Jones a dit…

Grave!

Dès que tu reviens de Grenade (aaaaah frustration atomique!) on se les fait. Soyons volontaristes, bordel de dieu! (pardon Christine, promis, je ne suis pas sataniste...)

Anonyme a dit…

Très beau reportage ... félicitations !

MamLéa a dit…

Waouh j'aurais peut-être pas osé entrer !
Sinon, pour le dehors, j'avais encore sous le coude des photos qui ressemblent aux tiennes.

Dadu Jones a dit…

Merci bien!

Oser entrer? C'est de plain pied, ça donne dans la rue, il n'y a pas de porte, c'est une grande salle très aérée... non j'te jure, c'est pas trop un problème...

Tom a dit…

Je suis pas bien téméraire mais je m'y suis aussi laissé entraîner sans trop d'appréhension lors d'un périple portois. Franchement, ça ferait un super squat cet endroit là! Bravo pour les chouettes photos!

Dadu Jones a dit…

Ouais franchement, c'est super accessible.

Pour le squat, tu m'étonnes que j'y ai pensé... malgré la peur des édiles... ;)

elsa a dit…

Joli bâtiment!
On peut y faire des pique-niques!

Related Posts Plugin for WordPress, Blogger...