mercredi 11 mars 2009

Quand t'es sur les rails





Bah voilà, quand ton train se pointe à Pont-à-Mousson, ou qu'il en part, qu'il fasse jour ou nuit, beau ou moche, tu passes là, au beau milieu du bordel sidérurgiste. Et c'est un véritable moment d'anthologie quotidienne. Pont-à-Mousson, c'est une ville aux contrastes hallucinants, entre les ruines du château sur la butte qui donne une vue fabuleuse sur la très rurale vallée de la Seille, sa place Duroc, provinciale vieille pierreuse à souhaits, son côté champ de foire médiéval (ce qui serait anachronique), et l'abbaye des Prémontrés, digne, rigoureuse, se reflétant dans la Moselle, rappelant le passé universitaire de la ville qui fut célèbre en son temps pour ces raisons... son aciérie elle aussi mondialement connue. Ses quartiers chauds, ses petites cités bien gonflées à bloc, et tout ce qui en découle. C'est aussi un des carrefours côté dope, dans le coin. Une petite ville qui si je ne m'y suis pas encore vraiment attaché, me rend en tous cas plus curieux avec chaque jour qui passe...

4 commentaires:

Raphaël a dit…

A quand une expo?

Dadu Jones a dit…

Au mois d'août figure-toi!

Raphaël a dit…

YEEESSSS!!!!
XXL!

Il faut que je me débrouille pour venir. Voir ton travail en "vrai", ça va le faire!

Dadu Jones a dit…

Je t'en reparlerai, va... ici-même... j'en saurai plus demain après-midi...

Related Posts Plugin for WordPress, Blogger...