samedi 26 avril 2008

Bezonvaux, retraite bucolique?

S'il n'y avait eu, il y a moins d'un siècle, quand mes arrières grands-parents étaient de ce monde, un petit village de Meuse à cet emplacement, tout semblerait si parfait...

jusqu'au ruisseau, qui coule toujours, longeant l'ancienne Grand' Rue, avec juste à droite l'église, à gauche les fermes. C'est dur à croire.

Fermes dont un bout de soubassement reste à peu près en place, fermes dont les pierres calcinées, broyées, éparpillées, forment autant de petits talus, sinistres, sur lesquels pousse la mousse, à foison.

On a vécu, ici, avant une guerre mondiale, première du nom.
Posted by Picasa

2 commentaires:

elsa a dit…

C'est bouleversant.

Bertaga a dit…

Moins fréquenté que Fleury-devant-Douaumont, Bezonveaux a su conservé un caractère peut-être plus authentique et plus propice au recueillement.

Un coin magnifique

Related Posts Plugin for WordPress, Blogger...