lundi 13 décembre 2010

La traversée de la Meurthe




Entre Nancy et Malzéville, une rivière. La Meurthe. Un pont. Vayringe. Une passerelle piétons. Un héros. Moi. Le suspense est à son comble. Les obstacles nombreux: pigeons porteurs de germes, bichons en maraude avec leurs maîtresses, vieilles femmes acariâtres, portant haute la baguette agressive cyclistes fluorescents sous plastique en quête de performance et bien souvent traître verglas en cette saison. Eh ouais. Ça ferait un bon film.

(photos du 12 Décembre 2010)

3 commentaires:

POP9 a dit…

La perspective de la rampe, sur le premier cliché, est foutrement intéressante. Sinon, quand on s'appelle Dadu Jones, on est forcément un héros. Une seule attitude s'impose : désintégration au pistolet laser pour les pigeons, distribution de low-kicks rotatifs aux bichons et à leurs maîtresses, avalanche de coups de boule pour les vieilles femmes acariâtres et projection des cyclistes en plastique dans les eaux glacées de la Meurthe. Ensuite, vous pourrez souffler un peu et aller boire un cocktail TNT-nitro avec Bruce Willis.

Dadu Jones a dit…

Ah! Monsieur est un connaisseur, doublé d'un esthète. J'achète. Mais en tout hédonisme, s'entend.

MamLéa a dit…

En forme, môsieur POP !
C'est vrai que la première elle a "du chien" !

Related Posts Plugin for WordPress, Blogger...