mercredi 26 novembre 2008

Dans le cul du Faubourg

Va savoir pourquoi, toutes les rues que l'on trouve entre la rue de Malzéville et la rue du Faubourg des III Maisons, et puis un peu au-delà selon mon humeur, entre la rue Sigisbert Adam et la rue Charles de Foucauld, j'appelle ça le Cul du Faubourg.

Peut-être, et c'est bête, parce que cet ensemble de rues calmes et discrètes que j'affectionne pas mal ne sont pas celles par lesquelles on arrive au Faubourg en général: plus giboyeuses en piétons, en voitures, en animation, on entre d'habitude au Faubourg par la porte de la Citadelle, par la rue Jean Lamour, par la rue de Malzéville...

Du coup, ça fait de tout ce petit tas de rues un genre d'arrière-cour du Faubourg, de coin de calme rigolo, sans être mort pour autant.

C'était par là que je venais au Faubourg quand j'habitais rue Charles de Foucauld, dans un étrange petit appartement informe, en face du canal (c'est une manie...)

Et de fait, cet arrière, ce derrière, est devenu dans ma tête le Cul. Le Cul du Faubourg. Appellation d'origine contrôlée par moi-même. Mais que j'offre à qui veut s'en servir. Mais n'empêche, il a plus ou moins un vrai nom, ce quartier?

(bah! Le Faubourg, abruti!)



Enfin voilà quoi, le Cul du Faubourg, et puis le Faubourg, pourquoi pas, pour moi, c'est un lapin en peluche un peu pouilleux, oublié, qui sourit, tout content de plus être la victime d'un môme cruel (hi hi), entre deux panneaux du foyer des anciens de la commune libre des III Maisons...

2 commentaires:

dramelay a dit…

merde, j'habite dans le cul !

Dadu Jones a dit…

On se croisera sûrement un jour d'indigestion alors.

(oui, c'est scabreux...)

Related Posts Plugin for WordPress, Blogger...