mardi 21 août 2007

Pagny-la-Blanche-Côte


Sous un ancien méandre de la Meuse se loge Pagny-la-Blanche-Côte.

Ce village tient son nom de la magnifique pelouse calcaire qui le surplombe, dont le sol acide abrite une flore et une faune inconnues ailleurs en Lorraine (bon, d'accord, à part sur les autres pelouses calcaires ou assimilées, genre la Côte Barine à Toul, à la Côte de Delme, deux autres lieux de fabuleuses déambulations dans les chaleurs insoutenables de l'été lorrain, la gourde de rosé tenue hureusement au frais dans le ruisseau local...).

Le point de vue vaut le détour, les lieux grouillent de mantes religieuses et de vipères par les chaudes journées d'été, qui sont définitvement calmes par ici.

Et les couleurs sont incroyables, les champs s'imbriquent en un patchwork fascinant (on fait juste un effort pour oublier un instant les milliers de tonnes de pesticides qui dorment là sous nos yeux...)

1 commentaire:

Phoenix a dit…

Superbes photos, merci pour les infos également.

Related Posts Plugin for WordPress, Blogger...